top of page

L'histoire d'une photo : travaux de commande et créativité en photographie


02Noel luc28-18.jpg

Il est souvent difficle, lorsque l'on répond à la demande d'un client, de faire preuve de créativité. En effet, celui-ci à souvent une idée précise de l'image qu'il attend (c'est particulièrement vrai lorsqu'on travail avec des agences de communication qui ont déjà mis en place l'iconographie avec le client final) et c'est important de respecter ça. Nous avons tendance, en tant que photographes, à vouloir prendre le contrôle de la création artistique car nous souhaitons pouvoir exprimer le plein potentiel de nos talents et avons souvent choisi ce métier dans l'espoir et le fantasme qu'il s'agit d'un métier "artistique" (en plus de celui souvent répandu qu'il permet de gagner beaucoup d'argent). Il nous faut pourtant accepter que nous ne sommes parfois que des prestataires de services et que nous devons donc adapter notre travail aux attentes précises de notre client quand bien même nous trouvons que l'idée n'est pas bonne ou "belle", l'essentiel du travail préalable à la réponse à une photographie de commande étant de bien évaluer les besoins du client et ses attentes. Il faut savoir, en photographie, distinguer l'espace créatif de l'espace de commande et développer un espace créatif personnel (qui pourra d'ailleurs à l'avenir devenir une porte d'entrée pour certains clients) et en parallèle développer un travail de commande, la plupart du temps plus conventionnel. Savoir également séparer les deux afin de ne pas créer de perturbations dans la lecture d'un client potentiel d'une part et dans celle d'un acheteur d'art ou collectionneur de photographie d'autre part. Une de mes séries créatives Mon book professionnel

Il existe néanmoins des exceptions. C'est le cas pour la réalisation de cette photographie qui m'a été commandée par un éditeur afin d'illustrer l'un de ses livres. L'espace créatif n'était pas absolu puisqu'il fallait impérativement que la photographie soit en noir et blanc, que le lien entre l'image et le texte qu'elle accompagnait soit clair et que l'esthétique soit « originale », mais au-delà de ça, aucune autre contrainte. On pourrait avoir tendance à penser que la contrainte imposée par le client est une entrave à la liberté de création mais en réalité elle en rend possible l'originalité. En effet, il est extrêmement difficile de créer à partir de rien et sans condition. Cela pose immédiatement la question du vecteur à utiliser pour exprimer son idée (pourquoi ne se cantonner qu'à la photographie par exemple), l'idée à défendre, la « patte » utilisée, la cohérence avec l'ensemble du reste du travail etc.

La contrainte oblige à créer dans un cadre, tout comme la photographie oblige à faire le choix d'un cadre pour exprimer au mieux l'idée qu'elle veut défendre : on peut choisir le cadre mais on doit se soummettre à sa contrainte.

Je devais ici illustrer une réflexion posée par un artiste sur un texte de la genèse (celui qui raconte la création d'Adam par Dieu). J'ai immédiatement pensé à la peinture de Michel Ange sur le plafond de la chapelle Sixtine. L’œuvre est particulièrement célèbre par le détail dans lequel l'index de Dieu, rejoignant celui d'Adam sans le toucher, donne vie à l'Homme. Après avoir beaucoup réfléchi à une façon de symboliser différemment, en photographie, cette œuvre, j'ai réalisé que le chemin le plus simple était souvent le plus efficace et ai pris la décision de reproduire de manière personnelle cette œuvre de génie.

Michelangelo_-_Creation_of_Adam.jpg

Cette photographie a été très simple à réaliser : la main d'un modèle sur fond blanc, puis un simple montage retournant la main pour la mettre en face. J'aimais l'idée que les deux mains soient les mêmes puisque le texte en question dit : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa » (livre de la Genèse: 1, 26-27) et l'idée finalement de faire Dieu Homme m'apparaissait une vision plus « juste » de ce texte qui peut être considéré plus philosophiquement que religieusement. Je pouvais ainsi faire passer un message personnel discret au travers d'une photographie qui illustrait un texte biblique, dans le cadre d'une commande. Il peut d'ailleurs être tout à fait intéressant, lorsqu'un client passe commande même sans espace de créativité, de proposer au-dit client, dans la séléction, des images plus personnelles, mais attention, c'est risqué, celui-ci pouvant avoir le sentiment de recevoir une photographie qui n'est pas adaptée et donc se sentir lésé. Habituer un client à une iconographie nouvelle, différente, plus personnelle est un travail de longue haleine ! Les autres images réalisées dans le cadre de cette commande :

16Thomas jean2024-29 (1).jpg
06La Samaritaine jean41-42 (2).jpg
05temple a 12 ans luc241-53 (1).jpg
04Syméon_et_anne_luc225-39.jpg
03les rois mage mathieu21-11 (3).jpg
01Prologue - jean11-5.jpg

6 vues0 commentaire
bottom of page